Antisocial retrouve ton sang froid.

Le temps est maussade aujourd’hui sur Nice. La neige a fait son apparition sur les cîmes environnantes. Le froid se fait plus présent, pour nous rappeler, à nous aussi, que l’hivers est là. Bien sûr les nuages ne resterons pas, ça se passe comme ça ici. Il m’est arrivé de passer le jour de Noël à bronzer sur mon balcon de l’époque. C’est le charme de la côte d’Azur. Bientôt Noël, cette pensée me laisse un gout amer au réveil, que le temps passe vite. Ces changements de saison me semble de plus en plus rapide. Hier encore, je râlais qu’il faisait trop chaud, ce matin je me lève et c’est l’hivers, un de plus.

La douce odeur des Clémentines et du sapin. La mélancolie des pensées, on repense souvent aux proches défunts  à cette période. Ne plus oublier de dire a sa compagne combien on l’aime et combien elle compte dans sa vie. A ses enfants qu’ils comptent plus que tout, pour ceux qui en ont. Bref, l’approche de Noël s’accompagne souvent d’une humeur maussade. Que neni, dirait mon mon pote art-souille, nous sortant son plus bel accent Franc-Comtois. Cette année, j’ai décidé, sauf imprévu, que ces fêtes de fin d’année serait sous le signe du renouveau. Terminé la mélancolie du temps passé, stop aux idées sombres. Cette prochaine année sera sur le thème du renouveau. Du renouveau artistique, avant tout. 

La crise aidant, la sensibilité artistique reviens chez nos compatriotes. Fi de la star académy et autres débilitées profondes, opium d’un peuple qui ne pensait que profit. Mon ami Bastien l’a ressenti autant que moi. Il est atteint par la même fièvre de création que mr Pilou. Il n’en fallait pas plus pour qu’ils se réunissent enfin dans une orgie créatrice. Ce sera chose effective en Janvier. Comme une urgence, a suivre …

 

Antisocial retrouve ton sang froid. dans pilou musicien d703b817a4d57bec5b00fb0aa2a5a586

 


2 commentaires

  1. Alfea dit :

    A Toi, Pour Toi et à ceux que nous chérissons :)
    Point d’humeur maussade en Ardèche, parce que j’ai pour crédo de vie de ne jamais faire comme tout le monde. J’ai adopté voilà des années la coutume Mexicaine. Oui, oui, je ne veux pas pleurer « mes chers disparus », parce que ils ne disparaissent pas de mon coeur, ils battent en rythme du sang qui coule dans mes veines.
    Aussi, « La fiesta de los muertos » (littéralement la Fête des Morts) résument à mon sens ce que je ressens.
    Je fais comme en Espagne et au Mexique, je fabrique des petites fleurs en papier aux couleurs criardes, je prépare des petits pains d’épice en forme d’animaux et je fabrique une sorte de petite crèche en carton que mes enfants décorent de mille dessins.
    Ce soir, nous allumerons des bougies, écouterons des complaintes gitanes (j’en suis une sang mélée avec la sicile :) ), danserons et chanterons notre amour de la vie, de nos proches, et de tous ces moments d’extase que nous sommes capables de voler :)
    Bises
    Alfi

    C’est le but de ce post, positive vibration !!

  2. chris spé dit :

    ainsi soit-il mon ami, ainsi soit-il, vive le renouveau 8-) (un avec un peu de rock n’ roll et tout). chris.

    On va s’gêner tiens ^^

Répondre

MAUX |
Une voix dans ma tête |
News tunisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le routar de sl
| AfricaDelice
| LAURALINE