Archive pour novembre, 2008

J’aime…

Regarder sous les jupes des filles.

 

J'aime... dans pilou curieux kathe2ym6

Des îles et des ailes.

Ce joli sous bois avec son petit banc, semblait capable d’absorber toutes les modulations négatives. Une sorte d’éponge naturelle pour liquide lacrymale. deux âmes perdus s’y retrouvent. C’est doux comme un nuage moutonneux de fin d’été. Tendre comme un sourire de nouveau né. Caressant comme une bise de printemps. Les mots sont juste, les gestes lents. Il s’obstine à lui dire que l’amour est mauvais, qu’il ne saura plus jamais aimer. Elle se persuade que c’est vrai, mais elle, aime encore. Il s’obstine à lui dire que l’amour est mauvais, mais il doute encore.

Ce joli sous bois avec son petit banc, semblait capable d’absorber toutes leurs hésitations. Une sorte d’éponge naturelle pour idées noirs. Elle veux juste parler, si elle pouvait même, crier. Il la regarde pleurer, en ressent un profond sentiment d’amitié. Elle s’obstine à lui dire qu’elle ne l’aime plus, mais il voit dans ses yeux que sont corps lui appartiens toujours. Comme deux inuits ils réchauffent leurs coeurs, un amas de tissus comme ultime chaleur. Il s’obstine à lui dire que l’amour est mauvais, que plus jamais on l’y reprendrait. Elle, parle de lui. Il lui parle tout bas.

Ce joli sous bois avec son petit banc, semblait capable d’absorber toute la lumière. Une sorte d’éponge naturelle contre l’obscurantisme. deux âmes retrouvées s’y perdent. Le jour a tiré sa révérence et elle ne veut pas se perdre. Il aurait aimé lui montrer le chemin mais il avait omis d’y semer des petits cailloux. Elle lui pris la main et d’un pas décidé, le sortit de son rêve éveillé. Elle s’obstine à lui dire que l’amour est mauvais, qu’elle ne saura plus jamais aimer. Il se persuade que c’est vrai, mais lui, aime encore. Elle s’obstine à lui dire que l’amour est mauvais, mais elle doute encore.

hommeseul.jpg

Show cacao.

Votre relation avec le chocolat ressemble plus à :

  • Est-ce que la maman d'un oeuf de Pâques c'est une poule en chocolat ? (42%, 8 Votes)
  • La force c'est de pouvoir casser une barre de chocolat en quatre et de n'en manger qu'un carré. (37%, 7 Votes)
  • Une vie sans chocolat est une vie à laquelle manque l'essentiel. (21%, 4 Votes)
  • D'autres aliments ne sont que nourriture. Mais le chocolat est chocolat. (0%, 0 Votes)
  • La notion de chocolat contredit-elle le principe du libre arbitre ? (0%, 0 Votes)
  • Le chocolat ? beurk, non merci !! (0%, 0 Votes)

Nombre de votants: 19

Chargement ... Chargement ...

 

Show cacao. dans pilou sondages clavier_chocolat

Flemingite aïgue.

Je trouve que je laisse un peu mon blog de coté en ce moment. Il y a plusieurs raisons à cela.

Déjà, je suis vraiment un feignant. Ce n’est pas par hasard que je me suis installé dans cette belle côte d’Azur. Il m’arrive parfois de me souvenir de ma vie Parisienne, le périph’, le métro, les gens qui marchent vite vers leurs buts sans te décrocher un regard ou un sourire. Quatorze ans après, je ne regrette toujours pas mon choix. S’installer sur la côte d’Azur n’était vraiment pas une erreur. Aujourd’hui je regarde le ciel, il est bleu Azur. Dehors les gens marchent doucement, parlent entre eux, profite du temps dans tous les sens du terme. Et ça, j’aime.

Ensuite il y a ce blog, je m’y suis livré souvent à coeur ouvert. Mais en ce moment, je n’arrive plus à me lâcher. Bon, je dis ça, mais en même temps je suis entrain de le faire à l’instant même. C’est toute la complexité de mr Pilou, toujours entrain de chercher les deux pôles de raison. J’apprécie beaucoup les personnes qui passent ici et me laissent des com’. Je suis vraiment heureux d’avoir la chance de lire vos blogs. Tous aussi différends les uns des autres. Mais toujours très très bien écrit.

Et puis il y a aussi ce livre, de Ken Follet, qui, des la première ligne, m’a transporté dans le passé. C’est un superbe pavé, j’en suis accro, merci l’art souille. Du coup, j’ai l’impression que mon blog en prend un coup et que je perd mon rythme d’écriture. Rajoutons à cela mes blablatages sur msn, mes conneries a deux balles sur facebook, mes découvertes sur my space, mes batailles navales sur gameduell, mes articles de foot sur les cahier du football, ma musique sur deezer, mes articles préférés sur évène, mes trois combats quotidiens sur la brute.com et mes dizaines d’autres folies sur la toile et voilà que mon rythme d’écriture en prend un coup.

Finalement, je pense que je suis vraiment un feignant !!!

Et unblog commence vraiment à me gonfler à me virer la moitié de mes phrases quand j’enregistre le post. Je vais pas tarder à migrer moi aussi !! Aujourd’hui peut être … ou alors demain !!

Flemingite aïgue. dans pilou realiste blog.1209397320

Bis repetita.

Bis repetita. dans pilou realiste img_blog_270307_04

Quel leurre est-il.

Lisabuzz.com parle de La complainte de Mr Pilou : Honnêtement, je visite des blogs chaque jours de l année, par dizaine, mais là… C est que du bonheur… La complainte de Mr Pilou, c est de le balle, comme dirait mon pote Yoyo88. Mr pilou est et demeurera mon chouchou de la blogosphère, car La complainte de Mr Pilou, sans se la raconter, impressionne et innove à chaque post. La complainte de Mr Pilou est la Ferrari du Web. signé http://blog.lisabuzz.com

love.

love. dans Pilou vrac France-douceur-1ead7

Opération Choupilou.

photo212.jpg  Dix neuf heure, point de chute René Socca, bien entendu je me rend au lou pilha leva, monsieur Pilou n’écoute jamais et fini toujours par se retrouver à l’autre bout de la ville. Par chance, les deux établissements ne sont qu’a quelques mètres l’un de l’autre. L’opération Choupilou à pour unique but de se retrouver autour d’un apéro et d’une assiette de socca. Petite tradition Niçoise, et nous, au choupiland, on respecte les traditions surtout quand elles sont basées sur l’apéritif.

Bon j’en vois déjà qui sourcille en se demandant ce qu’est la socca. La socca est une spécialité Niçoise au même titre que le Pan bagnat ou les farcis (énumérer toute les spécialités culinaires Niçoises serait trop long et fera parti d’un de mes prochains posts, pour les gourmands gourmets). La socca disais-je donc, est faite a la base de farine de pois chiche, ça se déguste chaud (sortie du four), accompagnée souvent de poivre et sans l’aide de couvert. C’est très … gras !! (sourire pour Choup).

Dix neuf heure trente, je suis installé sur mon tabouret en bois (d’olivier bien sûr), une belle brochette d’amis m’accompagne. Monsieur l’art souille m’offre un cadeau, j’apprécie et suis surpris. Il a le don de cultiver l’amitié ce jeune homme. Un bon pavé dans la gueule – Ken Follett – les piliers de la Terre, l’histoire se déroule dans l’Angleterre du XII siècle. Un petit Martini englouti, Choup commande déjà les pintes, signe qu’elle n’est pas là pour faire de la figuration. Bien entendu, je la suis, je ne vais quand même pas me dégonfler.

Vingt heure, Mademoiselle Mag et son rockeur de fiancé Ordéric nous quitte, concert de « the do » oblige, je peste de n’avoir pas acheté une place pour ce show. Bien que je les ais déjà vu en Juillet aux Eurockéennes de Belfort. Monsieur Ordéric me lâchant au passage que sa programmatrice devrait prochainement quitter son poste et qu’il pensait sérieusement à moi pour la remplacer. Bon, sur le coup je lui ai bien fait comprendre que cela m’intéressait fortement, faut bien se vendre de temps à autre et je vous avoue que cette fonction m’intéresse vivement. A suivre …

Vingt et une heure, replis stratégique dans un pub live du vieux Nice. Une vieille connaissance y est installé avec sa gratte et son micro. Il reprend de vieux standards de rock et je trouve qu’il a beaucoup de talent. Il prend mon numéro se disant intéressé par mon projet artistique du moment. Décidément quel douce soirée.

Vingt deux heure, nous décidons que nous avons encore soif. Nous ne sommes plus que trois, les warriors d’art souille, Choup et moi même. Direction le bar de la dégust’, place du palais de justice, juste en face de la fenêtre ou Spaggiari c’est évadé. La place est méconnaissable, d’ordinaire envahie par les touristes, elle est ce soir prise d’assaut par une horde policière. Je m’en étonne quand mes deux alcooliques acolytes m’apprennent que demain (aujourd’hui), c’est le sommet franco Russe et que Sarkozy et son homologue slave seront à Nice. Art souille s’empresse de rajouter qu’il ne se sent pas en sécurité avec autant de flics au mètre carrée, j’opine et commande trois demi pour oublier.

Minuit trente, quelques chopines plus tard, nous considérons cette opération choupilou réussi. Nous regagnons nos demeures l’âme en paix, le pas titubants, et avec une profonde certitude que l’amitié est l’avenir de l’Homme. Et de ce petit bout de femme qui se nomme Choup. Aujourd’hui, je souris encore de ce délicieux moment partagé. Mes ami(e)s je vous aime considérablement.


Mr le président.

Je vous fais une lettre, que vous lirez peut être, si vous avez le temps. Boris Vian convient tout à fait à mon introduction. C’est en effet au président Sarkozy que je m’adresse. Cet homme n’a plus que quelques jours pour tenir sa promesse qu’il avait tenu le dix huit Décembre 2006. Il nous avait donné, à cette époque, rendez vous dans deux ans. Affirmant que si il était élu – et il le fût – plus aucune personne ne dormiraient dehors. Plus aucun sdf en France. A l’époque, un sourire nerveux m’avait envahie naturellement. Des millions de personnes tombèrent dans le panneau de cette fumisterie. Il faut dire (vidéo a l’appuie), que sa prestation est digne de l’actor studio. Du grand Art !!

Seulement voilà mr le président, vous avez échappé à votre bilan catastrophique en qualité de ministre de l’intérieur. Bien aidé, je vous l’accorde, par votre talent a endormir une majorité d’un peuple Français bien crédule et d’une presse bâillonnée volontairement par ses patrons. Vous ne pourrez échapper au bilan de votre poste de chef de l’état. Mr Pilou étant un fouineur professionnel de la toile, il vous a retrouvé le discours très touchant du candidat Sarkozy. Déclarant, la larme à l’oeil que : c’est tout l’équilibre de la société ou nous voulons que nos enfants vivent en paix qui s’en trouvera remise en cause si nous laissons faire ça. Il vous reste donc, mr Sarkozy, 35 jours, calendrier Aubade en main, pour équilibrer cette si belle société que vous nous promettiez. Va falloir se dépêcher, t’es à la bourre bonhomme. Ou serait-ce une filouterie de plus pour obtenir le pouvoir, vous qui y êtes accro comme un toxico ? Je n’ose y croire … hein !! emoticone

http://www.dailymotion.com/video/k67GnKq0OLayYE5Q12

Petit papa Noël écoute un peu maintenant.

Toujours dans la rubrique papilou, je vous poste la lettre au père Noël de Natty que je trouve criant de vérité :

Moi je voudrais pour Noël, un mari qui m’aimera à la folie, que j’aimerai à la folie. Et qu’on vive heureux, et qu’on ait de beaux enfants -)

je voudrais aussi, que les gens réagissent enfin à ce qui se passe au Congo, maintenant que le monde n’est plus tourné vers les US pour savoir qui sera le nouveau maître du monde….
Que ces femmes arrêtent de courir, enfant sur le dos, l’autre dans la main et le sac sur la tête, pour un nul part, à la recherche de l’exile de l’espoir, fuyant le viol, la misère, les armes…

je voudrais que les femmes de mon village n’aient plus à faire des km et des km à pieds pour trouver le centre de santé le plus proche, soigner leurs infections ou leur bébés mourants…et se retrouver au final avec du misérable cachet de paracétamol…

Je voudrais que ces mêmes femmes, puissent accoucher ailleurs que dans leurs cases, qu’elles ou leurs bébés puissent être sauver en cas de complications…

je voudrais qu’elles arrêtent de mourir en couches…

je voudrais qu’elles puissent se soigner en cas d’urgence…

Je voudrais qu’elles puissent appuyer sur un miraculeux interrupteur, et inonder la pièce de lumière; et que finisse enfin l’ère de la bougie et la lampe à pétrole…

Je voudraient que leurs enfants puissent aller à l’école..

Je voudrais que mon gouvernement entende mon cri…

Je voudrais qu’ils pensent juste un seconde, entre 2 avions, entre deux séjours en hôtel X étoiles, je voudrais qu’il pensent, dans le luxe scandaleux de leurs grandes maisons et le confort douillet de leurs salons feutrés, dans la douceur et la fraîcheur de leurs grosses voitures climatisées, je voudraient qu’ils pensent une seconde, juste une petite seconde, à tous ces hommes, toutes ces femmes, à tous ces villages qu’ils ont oublié…

non je voudrais que mon président et sa bande de clown débarrassent le plancher !!!!!

voilà ce que je voudrais pour Noël mr pilou. Tu crois que c’est possible ? )

natty version enragée

 

Possible ? mouais, enfin pour le moment ils préfèrent investirent dans des banques. Ils préfèrent rassurer les actionnaires, c’est tellement plus important que la vie des gens. Mr pilou fataliste.

 

Petit papa Noël écoute un peu maintenant. dans papilou Pere_Noel_mechant

12345

MAUX |
Une voix dans ma tête |
News tunisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le routar de sl
| AfricaDelice
| LAURALINE