Archive pour janvier, 2009

Grève charogne.

Le Temps des cerisesParoles de Jean-Baptiste Clément

Musique de noir désir

1866 – 2009

 

Quand nous chanterons le temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête …
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux du soleil au cœur
Quand nous chanterons le temps des cerises
Sifflera bien mieux le merle moqueur

 

Mais il est bien court le temps des cerises
Où l’on s’en va deux cueillir en rêvant
Des pendants d’oreille …
Cerises d’amour aux robes pareilles
Tombant sur la feuille en gouttes de sang
Mais il est bien court le temps des cerises
Pendants de corail qu’on cueille en rêvant

 

Quand vous en serez au temps des cerises
Si vous avez peur des chagrins d’amour
Evitez les belles …
Moi qui ne crains pas les peines cruelles
Je ne vivrai point sans souffrir un jour
Quand vous en serez au temps des cerises
Vous aurez aussi vos peines d’amour

 

J’aimerai toujours le temps des cerises
C’est de ce temps-là que je garde au cœur
Une plaie ouverte …
Et Dame Fortune, en m’étant offerte
Ne pourra jamais fermer ma douleur
J’aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au cœur

 

Image de prévisualisation YouTube

Vivement que les cigales reviennent.

 

chezpilou.gif

 

 

Dans mon quartier y’a le buraliste, un mec froid avec son langage direct. ça change souvent de personnel, doit pas être commode le bougre, lui ou sa femme qui gère le bar. Malgré tout, et ça fait neuf ans que je suis installé ici, sa nouvelle employé connaît exactement la marque de cigarette que je prend (oui je sais, fumer c’est pas bien et je vais mourir dans d’atroces souffrances). Je ne sais pas si elle est « briffée » à l’embauche, mais j’avoue que ce geste me touche. J’ai moins l’impression d’être pris pour une vache à lait, il m’arrive même parfois de m’accouder a son zinc et d’y boire une ou six bières selon le temps (oui je sais, boire c’est pas bien et je vais mourir dans d’atroces souffrances). Il pense que je suis intermittent du spectacle, alors il m’appelle comme ça : tiens v’la l’intermittent. Toujours très fort, pour que tout le bar en profite. Il faudra que je lui dise un jour que je ne suis pas intermitteux du spectacle. Bah, je crois qu’il s’en fout en fait. Il doit aimer mon coté rebelle et mon sens de la réparti car il se prend sa pause à chaque fois que je viens ou presque. Il discute de tout et de rien, il aime brocarder les gens, et il sait que je suis un bon collègue. C’est agréable mon quartier.

Dans mon quartier y’a le monoprix. Le magasin le plus cher du monde. Ils ont bien assimilés le concept de leur enseigne. Un seul prix, mais toujours le plus onéreux. Avec son lot de caissières habituel, toutes aussi souriantes les unes que les autres. Faut dire que bosser en écoutant radio monop’ toute la journée ça doit pas aider. Ajoutons à cela les deux ou trois braquages à main armé annuels, ça calme. Ceci-dit, je m’y plait dans mon p’tit monop’, les vigiles me disent bonjour, certaines caissières me sourient et même parfois essaient de me charmer. C’est tout de même plus agréable que les hypermarchés entièrement déshumanisés qu’on nous propose. Et puis leur pain est tellement bon (oui je sais, manger c’est pas bien et je vais mourir dans d’atroces souffrances). Alors on dira que je paie cher, mais que j’ai la qualité d’un certain savoir vivre. C’est agréable mon quartier.

 

mangabencagaben.jpg

 

Dans mon quartier y’a le kiosque à fruits de mer. Attention, là c’est du lourd. Amis touristes, si un jour vous venez visiter Nice, c’est ici qu’il faut venir. Il y a dans ce petit kiosque, les deux irréductibles Niçois les plus rigolos que la cité des aiglons aient connu (bon à part peut être son nouveau maire, mais ce n’est pas le même registre d’humour). Vêtu de leurs tabliers d’écailleurs, ils enchaînent taillage de costards sur taillage de costards. Et parfois, les soirs de matchs au stade du Ray, ils se parent de rouge et noir pour rejoindre le kop niçois qui se nomme bsn85. Ils en sont les instigateurs, les figures. Ce sont les stars du stade (oui je sais, un kop c’est pas bien et je vais mourir dans d’atroces souffrances). Ces types là, sont en parti responsable de mon attachement à cette ville. Je les ais connu le jour de mon arrivée ici, et depuis on est toujours resté amis. Sauf peut être un certain matin ou l’un des deux irréductibles à voulu me tirer du lit alors que je ne dormais que depuis deux heures, passons. J’aime passer un moment avec eux sur ce trottoir, à parler de tout et de rien, à s’envoyer des vannes d’adolescents que nous resterons toujours. C’est agréable mon quartier.

Dans mon quartier y’a les arènes gallo romaines. Avec son monastère fleuri de rose et son oliveraie. Immense parc couvert d’olivier adjacent a des ruines de thermes romains. C’est mon petit refuge de verdure, il m’arrive souvent d’y flâner, au chant des cigales, avec mon bouquin et un petit buzz de ma verdure (oui je sais, fumer c’est pas bien et je vais mourir dans d’atroces souffrances). Il m’est arrivé, parfois, d’y entendre les moines chanté leurs cantiques. C’est un peu hors du temps, peut être est ce pour cela que les peintres Matisse et Raoul Dufy ont voulu s’y faire enterrer. J’aime me recueillir sur leurs tombes. Avec ma muse, jadis aussi. L’endroit est calme, une colline dominant la méditerranée. C’est agréable mon quartier. C’est toujours un peu l’été …

 

mosaquecimiez.jpg

Adam + Eve.

 A l’occasion de la sortie de son dvd, je ne peux m’empêcher de vous faire partager le travail de mon ami réalisateur Stéphane Lionardo. Quoi de mieux qu’un bon vieux teaser pour vous donner envie de l’acheter. Bravo mon pote, tu sais comme on t’aime au pays, vivement la prochaine chouille ensemble. La clef de notre amitié on ne l’avalera jamais nous. Mais bon, la prochaine fois tache de donner un nom comme mr Pilou à ton personnage, parce que Chris hein …. (private joke)
http://www.dailymotion.com/video/k1rA5bjJeWi6HlVhgh

 

adameve.gif

Tu veux qu’j'te chante l’amer ?

photoartsouille2001.jpg

Allez, arrête de pleurer vieux.

Regarde toi derrière le comptoir et dis moi si tu te reconnais.

De quoi t’as peur vieux, t’as déjà fait le plus dur.

Tout le monde t’aime ici.

Bien sûr, tous les verres que tu leur a servis y contribue.

Bien sûr que ce ne sont que des paumés.

Crois tu qu’ils soient mieux dehors ?

Ici, même si il a un goût d’anis, on y sert de l’amour.

Quand le désespoir est tel, qu’il faille l’enivrer.

Quand la solitude est si pesante, qu’il faille la gerber.

Crois tu qu’on devrait rester dehors ?

Allez, arrête de pleurer vieux.

T’as vu la gueule des gens sous leurs masques de carnaval.

paie leur donc une tournée.

Et qu’on nous fiche la paix.

 

Texte inspiré d’une toile d’art-souille. Si vous en voulez une dans votre salon, n’hésitez pas à me demander. C’est pas cher et c’est du commerce équitable

Les endimanchés.

Nouvelle rubrique kitsch, juste pour sourire un peu le Dimanche. Je remercie notre parrain, le grand David Hasselhoff, d’ouvrir cette rubrique qui j’espère, vous fera autant rire que chez Pilou...
Image de prévisualisation YouTube

Les parents sont Des pourvus de fils.

Les parents bouffaient du curé, pourquoi on boufferais pas du taliban. Pourvu que nos fils n’aient plus rien à manger.

Les parents avaient les fins de mois difficiles, les notres commencent le 15. Pourvu que nos fils profitent de leur semaine.

Les parents ce sont fait bernés par les politiciens, pour nous, ils ont rajoutés des graviers. Pourvu que nos fils aiment le mortier.

Les parents ont vécu la guerre d’Algérie, on fût témoin d’une guerre chirurgibancale. Pourvu que nos fils soient médecin.

 

bandeaujaunepont.jpg

 

Les parents ont vécu longtemps ensemble, nos amours ressemblent à un puzzle. Pourvu que nos fils soient joueurs.

Les parents ont beaucoup donnés aux autres, nous n’offrons qu’à nos proches. Pourvu que nos fils soient prêteurs.

Les parents cuisinaient de bons plats, nous n’en faisons qu’à l’occasion. Pourvu que nos fils sachent faire une sauce.

Les parents ont connu les glaciers, on les regarde fondre. Pourvu que nos fils soient de bons nageurs.

bandeaujaunepont.jpg

 

Les parents était de bons vivant, on hante les noces funèbres. Pourvu que nos fils soient Dee jay.

Les parents ont rarement pris l’avion, on ne fais que s’envoyer en l’air. Pourvu que nos fils aient de l’énergie.

Les parents ont connu le tout à l’égout, nous en abusons. Pourvu que nos fils soient potables.

Les parents ont connu la mort, nous avons rendez vous avec elle. Pourvu que nos fils n’arrivent pas avant l’heure.

 

bandeaujaunepont.jpg

 

Terpsichore.

http://www.dailymotion.com/video/k1IYHm6ODJ9sJDTSas

Didier Super sur la croisette.

Il commence fort, un spectateur prend une photo, il se lève et lui crache dessus. Un autre commence a frapper dans ses mains au début de la chanson, il stoppe tout. L’interpelle : _ Tu ferais mieux de te concentrer sur les paroles parce que chez moi, il n’existe aucunes règles de rythmique. La petite Mjc Picaud de Cannes est pleine à craquer. cet endroit mythique ou fût tourné la vidéo live de Money Lisa.

Didier Super débarque à Cannes !! Attention ça taille. _ Oh les gars, vous pensez pas que je vais passer ma vie à jouer dans les MJC pauvres des villes riches. Le public est conquis d’avance, j’en fais parti. Il ressemble à un Coluche qui aurait mangé un punk. T-shirt trop court laissant dépasser un ventre digne d’un supporter du Bayern de Munich, bermuda en jean, Mr Super est au top de son art. Un concert sans musique, ou presque. Il ramasse sa guitare qui traîne par terre, se fabrique une lanière avec un vieux rouleau de Scotch marron. C’est parti.

1h30 de partage anarcho bordélique. Tout y passe, tout le cirque mondiale est mis (plus ou moins) en scène. Son personnage est incisif, quelques gitans dans la salle pensant être dans une manifestation d’étudiants commencent à être un peu lourd, peu importe, il quitte la scène pour les rejoindre et leurs dire qu’ils sont trop cons. Je m’en étais occupé juste avant, lorsque pendant la première parti d’un ami (Alex Lemerde), ils avaient confondu salle de spectacle et café du coin. Pas grave, les voila humiliés et ils n’ont même pas compris que ce spectacle caricaturait leur beaufitude.

Les pauvres, les arabes, les enfants de la chine, les handicapés, toutes ces minorités sont brocardées par Didier Super. C’est parfois très violent, mais on en redemande. Un personnage, ma foi, pas très loin de la réalité. On se croirait sur un forum de 20 Minutes, le site de pseudo information pour décérébrés. Finalement, il fait réfléchir ce clown tout droit sorti de ça. Je ris durant tout le spectacle et entonne avec lui et toute la salle L’internationale. Histoire de savoir, avec qui il a partagé ce spectacle. Il est rassuré, la salle entière reprend cet hymne révolutionnaire qui commence ainsi :

Debout ! les damnés de la terre, debout ! les forçats de la faim. La raison tonne en son cratère, c’est l’éruption de la fin… Merci pour ce bon moment Didier Super !!!

http://www.dailymotion.com/video/k2gVImdL2cUzQzdUC9

Oui mais …

Et si c’était elle, et si c’était la solution.

Et si demain le ciel Niçois revêt sa parure d’azur.

Et si ma valise avait envie de voyager.

Et si mes doigts retrouvaient la mélodie.

Et si les couleurs de l’arc en ciel étaient en avance sur l’orage.

Et si le printemps cette année était précoce.

Et si son timbre fluet ondulait comme ses cheveux.

Et si je n’était pas à la hauteur de mes envies.

Et si j’étais foutu, K.O., au tapis dès le premier round.

Et si cette semaine on chantait dans un champ de marguerites.

Et si tout cela bouleverse ma vie.

Et si je me remettais sur ma guitare pour composer …
Oui mais ... dans pilou musicien 3281g

Enjoy the silence (moriarty version)

http://www.dailymotion.com/video/k3wDZJRT8AG5AYTs99

12

MAUX |
Une voix dans ma tête |
News tunisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le routar de sl
| AfricaDelice
| LAURALINE