Les parents sont Des pourvus de fils.

Les parents bouffaient du curé, pourquoi on boufferais pas du taliban. Pourvu que nos fils n’aient plus rien à manger.

Les parents avaient les fins de mois difficiles, les notres commencent le 15. Pourvu que nos fils profitent de leur semaine.

Les parents ce sont fait bernés par les politiciens, pour nous, ils ont rajoutés des graviers. Pourvu que nos fils aiment le mortier.

Les parents ont vécu la guerre d’Algérie, on fût témoin d’une guerre chirurgibancale. Pourvu que nos fils soient médecin.

 

bandeaujaunepont.jpg

 

Les parents ont vécu longtemps ensemble, nos amours ressemblent à un puzzle. Pourvu que nos fils soient joueurs.

Les parents ont beaucoup donnés aux autres, nous n’offrons qu’à nos proches. Pourvu que nos fils soient prêteurs.

Les parents cuisinaient de bons plats, nous n’en faisons qu’à l’occasion. Pourvu que nos fils sachent faire une sauce.

Les parents ont connu les glaciers, on les regarde fondre. Pourvu que nos fils soient de bons nageurs.

bandeaujaunepont.jpg

 

Les parents était de bons vivant, on hante les noces funèbres. Pourvu que nos fils soient Dee jay.

Les parents ont rarement pris l’avion, on ne fais que s’envoyer en l’air. Pourvu que nos fils aient de l’énergie.

Les parents ont connu le tout à l’égout, nous en abusons. Pourvu que nos fils soient potables.

Les parents ont connu la mort, nous avons rendez vous avec elle. Pourvu que nos fils n’arrivent pas avant l’heure.

 

bandeaujaunepont.jpg

 

 


6 commentaires

  1. Ptite Smily dit :

    C’est sûr que vu le monde qu’on laisse à nos fils, ils ont intérêt à avoir beaucoup de force et de courage !
    Une écriture toujours aussi plaisante à lire.
    Gros bisous Mr Pilou !

    Ou beaucoup d’amour … merci.

    Dernière publication sur Je suis moi, et c'est déjà pas mal : 8 mois...pour un bout de vie passée

  2. lucaerne dit :

    Belle anaphore, avec beaucoup de désillusion et de jolies touches d’humour ! C’est doux et ça gratte… Mélange Pilou-Crin ?
    J’ai tendance à penser que nous sommes mieux que nos parents (je me base sur ce que je connais hein…) et que nos fils seront (sont) mieux que nous (difficile de faire pire de toute façon).
    Je ne te fais pas la bise ce matin : tu piques.

    Mr Pilou qui s’y frotte s’y pique ? nannnnn !!!

  3. Didou dit :

    Nos parents s’inquiètent toujours pour nous, comme si nous vivions en plein cauchemar… Mais on a des trucs bien aussi !! Des facilités qu’ils n’avaient pas. Je n’aurais pas voulu vivre la vie de ma mère ou de ma grand-mère…

    L’age d’or didou ? effectivement beaucoup de chose sont plus simple, au détriment, malheureusement, d’autres valeurs. Le confort est néanmoins agréable je te l’accorde.

  4. fan dit :

    Waouh, quelle plume! J’aime particulièrement ce texte, pas besoin d’ajouter du crin au pilou en fait, le pilou se suffit à lui même, c’est doux et ça pique…tout un programme!
    Allez, je le relis un ti coup pour le plaisir et je file au lit.
    (Les parents se sont couchés tôt,nous avons attendus l’aube.Pourvu que nos fils…nous laissent dormir le dimanche matin!)…oki, je sors…:op

    Yes cool, c’est bon ça ;-) ))

  5. MamanCélib dit :

    J’aime beaucoup, tant au niveau du style que du message… on souhaite le meilleur pour nos enfants…

    Merci bien. bienvenue aussi …

  6. natty dit :

    wouaah !!! ca c’est du bon !
    bisou mon pilou

    M’ci re bisou

Répondre

MAUX |
Une voix dans ma tête |
News tunisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le routar de sl
| AfricaDelice
| LAURALINE