Humeur bénigne.

C’est un loup dans la bergerie. Un cri dans la pénombre urbaine. Des pas lourds sur du pavé mouillé, des talons sur du marbre. Un réverbère accouche d’une ombre, seul dans la froideur de la nuit. Sombre comme un film d’avant guerre, Noir comme un polar. Quelques clochards attendent la mort, dans un linceul en carton. Un chat sournois emboîte son pas, au loin les chiens aboient. Les gouttes perlent sur son chapeau, en larmes de mélancolie. Il rêve de Greta Garbo, d’Hollywood, de gros plan sur ses yeux gris. Il rêve en cinémascope le générique de sa vie. Une enseigne lumineuse le hisse sur le pont de la réalité, que ce navire coloré lui semble mauvais. Toutes ces couleurs qui masquent les passions, il lève la tête sans étoiles et s’indigne de celles qu’on lui impose. Même la lune, cette infidèle compagne, ne lui donne plus de proses. Partir loin de ces contrées électriques, retrouver le chemin de l’authentique à la lueur d’une chandelle. Répondre aux hibous par des mots d’hirondelles. Jeter les cailloux dans une mare a canard, y approcher son visage. Aimer la pluie, s’émerveiller des orages. Mais il n’a pas le temps de s’apitoyer, une quête s’offre désormais à lui. Celle de retrouver l’envie.

 

images.jpg

 

 


2 commentaires

  1. fan dit :

    Un bien joli texte en accord avec mon humeur… et la météo qui n’annonce même pas d’orage, grumphhh

    c’est flippant ce calme plat je trouve.

  2. ZaZa dit :

    Comme chante le grand Johnny Hallyday
    « qu’on me donne l’envieeee,
    l’envie d’avoir envieeee,
    qu’on allume ma vieeee. »
    (Zaz assume à 1oo% sa référence rock discutable)

    n’a zazement pas pu s’empêcher de la faire celle-là…
    :D


    C’est clair, on a pas les même mots ;-) T’embrasse ma zaz’

Répondre

MAUX |
Une voix dans ma tête |
News tunisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le routar de sl
| AfricaDelice
| LAURALINE