Archive pour juin, 2009

Bonjour l’été.

Image de prévisualisation YouTube

hémisphère gauche.

 

Beaucoup de jeunes séducteurs savent les mots qu’il faut dire aux femmes,

 

mais ils ne savent pas reconnaître les femmes à qui il faut les dire.

 

 

hémisphère gauche. dans Pilou vrac art_contemporain_pour_les_refugies_large

Je pense mes plaies.

Dis moi le beauf qui fait son tunning tous les dimanches, comment tu fais pour être heureux ?

Dis moi la pétasse du samedi soir qui rit comme une dinde à la sortie des pubs, comment tu fais pour être heureuse ?

Dis moi le con qui joue les petits chefs au boulot, comment tu fais pour être heureux ?

Dis moi la connasse qui se tape tout ce qui bouge mais traite les autres de salope, comment tu fais pour être heureuse ?

Dis moi le crétin qui persécute ses ex des mois après, comment tu fais pour être heureux ?

Dis moi l’idiote qui achète des marques et se dit écologiste parce qu’elle se mange des concombres bio, comment tu fais pour être heureuse ?

Dis moi mon chat qui ne fait que dormir, comment tu fais pour être heureux ?

Dis moi la racaille qui insulte tout le monde en se plaçant en victime face à la société, comment tu fais pour être heureux ?

Dis moi petite qui veut paraitre ce que tu n’est pas et vis dans le mensonge, comment tu fais pour être heureuse ?

Dis moi le croyant qui accepte que tes dirigeants sèment le bordel entre les Hommes, comment tu fais pour être heureux ?

Dis moi l’égoïste qui se fout de tout ce qui se trouve à plus d’un mètre de son nombril, comment tu fais pour être heureuse ?

 

Je pense mes plaies. dans pilou raleur 1357070560

question à la con du lundi. #2

 

 

 

 

Si j’étais vous, j’écrirais quoi ?

 

 

 

 

 

question à la con du lundi. #2 dans pilou curieux logo

Allo la terre ?

Le peuple Français est heureux en ce moment, il a sa dose de sensations fortes. Un crash d’avion avec plein de Français dedans, youpi. La mort de Michael Jackson, youpi. Ah enfin, le Français peut s’émouvoir. Sur Facebook, on y voit des gens effondrés, d’autres gavés et certains très cynique à l’instar de ce très talentueux F.P, qui lui, se demande si MJ ne c’est pas proclamé roi de la pop en référence au son que cela faisait quand il sortait des enfants. C’est très dur, mais j’avoue avoir beaucoup ri de cette humour noir … ou blanc.

Je disais donc que le peuple était heureux, il adore les catastrophes et les malheurs. Enfin, pas toutes, car lorsque je leur rappel que dix huit milles enfants meurent chaque jours dans le monde de la faim, je me vois confronté à toute sorte de réactions. Certains m’approuvent, d’autres me répondent avec humour. Comme Christopher qui me dit : ouais mais eux ne dançaient pas le moon walk. Certes …

Et puis, la polémique aidant, d’autres personnes viennent se greffer a la conversation. Cela m’a permis ces derniers jours, de sympathiser avec quelques personnes partageant ma pensée et ma vision de ce monde. Des personnes, qui comme moi, s’indignent devant le fanatisme démesuré que l’on porte à un (homme?) à la vie si controversé. J’y ai lu cette réflexion qui m’à fait sourire : Il parait que Dutroux ce serait mis au chant et à la danse pour sa reconversion.

Bien sûr, tout cela n’enlève pas le fait que des millions de gens ont été bercés par « beat it » ou « thriller », mais de là à l’encenser comme un demi dieu, il y a une limite à la décence. Comme le souligne si bien Rodolphe sur sa page : MJ, n’est finalement qu’un produit, une sorte de Jordy à l’américaine.

J’ajouterais à cela, que ce pauvre type (qui était pourtant très riche), à eu une enfance bafoué. Il fût humilié continuellement par son père (physiquement et psychiquement), il fût étalé comme une bête de foire, transformé en phénomène mondiale à l’âge ou on doit jouer au petite voiture. Forcément, ça laisse des traces. Et forcément, avoir de l’argent plus qu’il n’en faut n’a pas arrangé les choses.

Pour conclure, j’essaie d’analyser ce que sa mort m’a apporté comme sentiment. Et j’en ai déduit que j’étais triste pour lui, comme je l’ai été pour toute ces stars à la vie démesurée et qui finalement, meurent bien seules …

 

Allo la terre ? dans pilou realiste mj3

 Michael Jackson fan de l’OGC Nice.

(ce n’est pas un montage photo)

gentil chat # 3

Image de prévisualisation YouTube

gentil chat # 2

Image de prévisualisation YouTube

Le monde labyrinthe.

Birdy avait toujours eu tendance à idéaliser les personnes de la gente féminine qui ont traversées sa vie. Cet incroyable pouvoir de transformer en Scarlett O’ arah, une fille souvent banale. Birdy les rêvait tellement extraordinaires, qu’à son contact, aucune n’en sortait diminuée. Il était une sorte de guide, un semeur de petits cailloux dans un monde labyrinthe. Quand une princesse égarée tombait sur Birdy, elle finissait toujours par retrouver le chemin de son royaume. Birdy donnait tout son amour, toute son énergie, sans compter, pour redonner les forces nécessaires à ses altesses adorées. Cela l’amenait – souvent – à éprouver des sentiments très difficiles à affronter. Des abandons cruels aussi parfois, mais qu’il savait inévitable. Birdy aurait pu être comparé à un ange rebelle, n’acceptant pas les codes qui géraient ce monde où il vivait, si il avait cru en un Dieu. Il se sentait libre, mais seul. Il ne comprenait toujours pas le sens de sa vie sur terre, alors il en déduisait que celle-ci n’avait aucun sens. Ne se donnant pour seul but que celui qu’il s’était fixé, dans cette époque qui lui faisait peur : La générosité.

Alors Birdy traversa son existence en offrant son amour, c’était sa seule richesse. Bien sûr, certaines princesses de pacotille en profitèrent bien un peu, alléchées par les saveurs exotiques d’un amour passionnel. D’autres princesses, plus vénales, auraient voulu avoir les deux. L’argent et l’amour. On ne refera pas les femmes – se disait-il – et si elles ne comprennent pas que l’amour n’a pas de prix, elles finiront bien par l’apprendre. L’expérience était sa seule arme, mais que demander de mieux dans ce monde superficiel. Le bonheur de ses princesses égarées était sa récompense. Il n’en attendait rien en retour, c’était son destin, il le savait.

Birdy mourût seul et pauvre, un soir de printemps étoilé. On raconte qu’une fée serait venu le chercher. Tenant dans ses mains une paire d’ailes argentées, qu’elle aurait placées délicatement dans son dos, et que tout deux se seraient envolés au pays des âmes belles et rebelles. Il y brille de milles feux d’argent, dans le ciel. Faisant trébucher les princesses, qui – le nez en l’air – cherchent leurs chemins de vies.

 

Le monde labyrinthe. dans Pilou contine homme-qui-vole.1209736433

Le fortepeuille.

http://www.dailymotion.com/video/x9f2jf

 

C’est pas son jour au pov’ gars …

gentil chat.

Bon ce petit très court métrage s’adresse avant tout à celles et ceux qui ont un chat, voir deux comme moi. Je suis certain que vous allez sourire à un moment donné ou à un autre.

 

http://www.dailymotion.com/video/x724xd

 

12

MAUX |
Une voix dans ma tête |
News tunisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le routar de sl
| AfricaDelice
| LAURALINE