Le mensonge .

 Par wikipédia

 

 Le mensonge est l’énoncé délibéré d’un fait contraire à la vérité, ou encore la dissimulation de la vérité (dans ce dernier cas on parle plus particulièrement de mensonge par omission). Cela peut aussi caractériser un énoncé non sincère. Il ne faut pas le confondre avec la contre-vérité, qui désigne simplement des affirmations inexactes sans préjuger du fait que leur auteur le sache ou non. Le mensonge est une forme de manipulation qui vise à faire faire à l’autre ce qu’il n’aurait pas fait, s’il avait su. Plus précisément, le mensonge consiste à dire le contraire de sa pensée dans l’intention de tromper. L’intention de tromper permet de distinguer le mensonge des usages faux de la parole fait dans le but de divertir ou par pur procédé rhétorique comme dans le cas de la litote.

 

Et pour vous le mensonge c’est …?

 


4 commentaires

  1. Xis dit :

    Les medias,
    qui en utilisent toutes les formes, surtout les plus « légères » et discrètes
    qui sont aussi les plus dangereuses
    (le mensonge par incomplétude, par omission, par déformation)
    mais qui se garde bien de laisser, sinon un minimum de vérité,
    au moins quelque faits vérifiables sans intérêts pour s’assurer un paravent de crédibilité.
    Paravent, qui lui même n’as pas besoin d’être « solide ou épais » car l’enchainement hysterique
    de ces « vérités » ne laisse pas le temps de l’analyse…

    Mais force est de reconnaitre au mensonge la même tendance à la relativité que la vérité.
    c’est ce qui me pousse à chercher davantage le « pourquoi » d’un propos qu’a vérifier sa véracité.
    la connaissance de la source et de ses motivations m’éclairent le chemin de sa vérité…
    Xis :o )

    Et moi je dis, ça c’est envoyé ^^

  2. Alfea dit :

    Grande question et vaste domaine de dissertation.
    Il existe plusieurs mensonges, le plus gros étant pour moi celui qui fera du tort aux autres.
    Ils nous arrivent tous de mentir par omission comme tu l’as cité et d’utiliser ce que j’appelle diplomatiquement le « mensonge de finesse ».
    Tu sais, ce petit et pas méchant mensonge que tu fais justement pour ne pas blesser une personne que tu apprécies (genre ta voisine de palier qui a pris 20 kilos en trois mois et qui te demande si tu trouves pas qu’elle a maigri lol).

    Les mensonges d’enfance aussi que l’on a fait pour ne pas se faire tirer les oreilles par nos parents :) (je l’ai fait et mes gosses le font avec un professionnalisme admirable lol)

    En gros, j’ai un peu honte d’avouer qu’il m’arrive d’être Pinocchio mais toujours dans le but de ne pas faire du mal à mon prochain.

    Mon dernier mensonge en date et celui que je trouve le plus triste est d’avoir dit à mon employeur actuel lors de mon entretien d’embauche que j’avais de l’expérience dans la restauration parce que mes parents tenaient un restau alors que c’est complètement faux.
    C’est triste d’être obligée de mentir pour trouver du taf quand même non ? Mais bon, j’ai été embauchée et à priori le patron est content vue que je travaille encore pour lui :)
    Hé oué, Mon Pilou, dès fois, faut ce qu’il faut….

    Je conclurai par ceci : Avec l’amorce d’un mensonge, on pêche une carpe de vérité. (Hé vi, Shakespeare is my friend too :) ) A méditer, car si le mensonge est l’ennemi du bien, il peut-être parfois également son ami.

    Re re re zou :)

    Alfi

    C’est assez ma philosophie ^^

  3. Lenaelle dit :

    Me mentir…c’est me prendre pour une conne…Ca m’agace!

    ça c’est dit … Bises lena ^^

  4. tinogre dit :

    je ne mens pas … je fais plaisir a ma femme

    t’as tord elles sont rarement reconnaissante ^^ lol

Répondre

MAUX |
Une voix dans ma tête |
News tunisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le routar de sl
| AfricaDelice
| LAURALINE