Archive pour juillet, 2009

L’essence unique.

Il se sentait comme une meringue dans un mystère. enrobé d’un bonheur vanillé fondant sur noisettes. Une existence sucrée s’offrait à Poopy, lui et lui seul avait le choix entre le sirop onctueux d’une vie caramel et l’extraordinaire légèreté d’une existence épicée. Il n’avait de cesse râler à l’encontre ce qu’il se plaisait à nommer les couples chamallow, ces bouts de vies gâchées par d’incompréhensibles instants gelés comme la groseille. Poopy aimait vivre, tout du moins le pensait-il. Un subtil mélange aigre doux mijotait dans sa marmite à neurones. Les ingrédients qui constituaient cette recette semblaient se mettre en place naturellement, sans doseur. Mais Poopy, en bon cuisinier toqué sans étoiles, sentait ce moment venir. Malgré ses tentatives désespérées pour ralentir la cuisson, la potion frémissait dans le chaudron magique. Poopy ne pouvait échapper au choix crucial qui s’offrait à lui, l’ultime dosage, l’instant délicat de sa préparation. De sa main gauche, adroite, il déversât délicatement le miel liquide.Tandis que sa main droite, un peu gauche, déposait le piment. Il flottât un moment à la surface de sa mixture en ébullition, avant de couler au plus profond de ses rêves cuivrés. Il se saisit d’une cuillère en bois, et d’un geste sûr et précis, mélangeât cet élixir de bonheur sucré/salé au goût si particulier. Sa fiole accrochée au passant de sa ceinture, il chaussât ses bottes de milles lieues, et d’un pas assuré se mît à parcourir les chemins. Bien décidé à trouver l’essence unique de sa route.

L'essence unique. dans Pilou contine 8289.zoom.a

Evolution des rapports amoureux.

 

Image de prévisualisation YouTube

Le premier rendez-vous est un grand moment d’hyprocrisie.

 

Image de prévisualisation YouTube

pleurer de rire.

Quelle phrase résume le mieux le rire selon vous ?

  • Je me presse de rire de tout, de peur d'être obligé d'en pleurer. (43%, 25 Votes)
  • Le rire est à l'homme ce que la bière est à la pression. (29%, 17 Votes)
  • Rire est le propre de l'homme. (10%, 6 Votes)
  • Le rire est satanique, il est donc profondément humain. (7%, 4 Votes)
  • Rira bien qui rira le dernier. (5%, 3 Votes)
  • Ne faites pas rire au point de prêter à rire. (6%, 3 Votes)

Nombre de votants: 58

Chargement ... Chargement ...

 

Nouveau sondage en Ligne : comment voyez vous le bonheur ?

Octave le homard.

Octave, le homard à chapeau était secrètement amoureux de Mimine, la crevette en chaussette. Ils s’étaient rencontrés au bal des hippocampes. Les yeux d’Octave s’étaient posés sur cette crevette en chaussette, seule au milieu de ce coquillage. Il sut à ce moment précis, que jamais aucune autre vision, aussi jolie soit-elle, ne pourraient lui apporter autant de bonheur et de désir que cette princesse des océans. Seulement voilà, le homard à chapeau était une espèce particulièrement timide, et Octave ne dérogait pas à cette règle. C’est ainsi que Mimine, aurait put ne jamais connaître l’existence de ce prince des mers. Les chaussettes de travers et les antennes froissées, elle aurait prit le dernier taxi-baleine, l’âme en peine dans sa solitude abyssale. Octave ne put concevoir cela, il se dit qu’après tout, le homard à chapeau doit un jour ou l’autre vaincre cette timidité. Trop souvent opprimés et humiliés, ils doivent se comporter en leader des crustacés. Quelques jours plus tard, il prit sa jolie plume de goéland, remplit son récipient coquillage de sa plus belle encre de poulpe, et dans un élan de courage lui écrit ces quelques mots : Chère Princesse, Aucun Dieu, Aucune puissance de ces fonds marins, ne pourraient m’empêcher de vous aimer. Je traverserais toutes les mers et tous les océans pour vous rejoindre, si vous le désiriez. Mais sachez déjà, que rien ne sera désormais aussi beau dans mes pensées, que l’azur de vos yeux. Octave.

 

Octave le homard. dans Pilou contine

A SUIVRE …

The great gig in the sky.

 

Nous sommes le 21 juin 1988. Pink Floyd au château de Versailles, j’y étais et j’ai entendu et vu ça :

 

http://www.dailymotion.com/video/x6shx6

 

Et ça me file toujours autant la chair de poule …

L’ire et elle.

 

chezpilou.gif

 

Personne ne me fera taire, rien n’arrêtera ma colère.

Pas un col blanc ne pourra me la faire boucler.

Car ma colère est juste et mon cri sincère.

 

Mais ils voudraient me faire taire, apaiser ma colère.

Grappe de blouses blanches, camisole et bâillonné.

Mon ire ne serait juste que folie ?

 

Et se lit roulant vers la solitude d’un monde immaculé, pourquoi grince t’il si violemment.

J’ai le blues blanche les gars, un groove de fonctionnaire.

 

Mais quel est donc se liquide marécageux qu’on m’infiltre dans le bras, cette soupe de vase.

Toujours vouloir annhiler une pensée qui vous dérange.

 

Mes poignets, demain, seront brisés.

Toute ces poignées de mains fuyantes trahissant nos vies, à grand renfort de sourires forcés.

Voilà pourquoi je fuis.

 

quatre coins pour un triangle ne vous semble pas possible.

Injectez moi ce que vous voudrez, trépanez moi si ça vous chante.

Ma folie commence là ou s’arrête votre plaisir.

 

Je ne vous haïs pas, je vous plains.

Qui du haut de vos perchoirs, antidote du vertige de l’oppression, gloussez dans les basses cours du roi.

 

Qu’on en finisse une bonne fois.

Que je puisse de nouveau – à l’abri d’un olivier – bercer mes songes d’une douce journée d’été.

 

L'ire et elle.  dans pilou en equilibre libertepresse

12

MAUX |
Une voix dans ma tête |
News tunisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le routar de sl
| AfricaDelice
| LAURALINE