Archives pour la catégorie pilou pensine

6 Janvier m’était conté.

jaimelavie1.gif Alors, alors, ça fait un petit moment que je n’ai pas déversé quelques mots ici. Je profite de ce petit  moment de calme avant la neige, et oui, ils ont prévu une chute de neige sur Nice. Bon c’est pas encore fait, mais j’adore la neige sur les palmiers. ça prend de suite une dimension surréaliste.

Que ce passe t’il donc au royaume de Pilou ? Et bien pas grand chose pour être honnête. La vie est plutôt tranquille, je me remet de mes excès d’alcool, bouffe et autres substances à faire pâlir un Chaman. La vie coule paisiblement, trop paisiblement ? Toujours est il que ça fait du bien, un peu de repos des méninges. J’évite de trop m’énerver sur ce monde débile, sur la stupidité de l’humain. En gros je fuis un peu l’actualité et me consacre plus à mes proches. Bon je n’échappe pas au conflit Israelo/Palestinien. Je ne sais trop quoi penser dessus, si ce n’est que la religion crée encore des guerres. Par contre, je m’irrite vraiment de voir ce mouvement en France qui consiste a taper sur les juifs. Tous ces abrutis qui ne capte rien à rien. Cette voiture en feu jetée sur une synagogue a Toulouse. Mais qu’est ce que c’est que ce délire ? Non mais n’importe quoi !! On voit de-ci, de-là, sur les forums, des français musulmans qui vouent une passion pour le Hamas. Bande de crétin. Comment peut on croire que tout ces conflits se régleront par la violence ou des tirs de missiles. Bande de débiles, faites marcher votre cerveau au lieu de mettre de l’huile sur le feu. Bon ça y est, je m’énerve encore. Bon j’essaierais d’écrire un peu plus ici que je ne l’ai fait ces derniers temps. La bise claque sur vos fronts chères lectrices et la poignée de main est bien ferme messieurs les lecteurs. Quoi que si vous voulez la bise sur le front, ça ne me dérange aucunement.

 

nicefr06000.jpg

ça c’est chez moi …

On ne sera jamais des winners ?

Cette année se termine enfin. Quelle drôle d’année, quelle drôle d’ambiance. Cette année, je n’ai absolument pas envie de fêter la St Sylvestre. Je n’ai pas envie de lécher des poires en répétant stupidement bonne année à des personnes qui eux non plus n’y croient pas vraiment. Quel bilan lamentable que celui de 2008. Personnellement, j’ai traversé la pire crise existentiel qu’un homme puisse traverser. J’ai fait de belles rencontres, certes, mais aussi de vilaines. Bon, ça c’est la vie. Je vis dans un pays dont le pouvoir et l’exécutif ont été confiés a des irresponsables, à des êtres dont la seule préoccupation est de réformer, de contrôler tout, sans réfléchir aux conséquences de leurs gestes.

J’ai vu aussi, dans cette année 2008, ma forme physique diminué. La fatigue, la maladie, toute ces petites choses, qui, généralement ne nous touche pas quand nous avons vingt ans. J’y ai vu de nombreux amis sombré dans l’incertitude, pour certains même dans la précarité. Non vraiment, cette année ne fût pas parfaite. J’y ai vu de nouveaux amoureux, je suis heureux pour eux. J’y ai vu des ruptures, c’est le cycle normal. J’y ai vu mes parents, qui ont trimés toute leurs vies, serrer la ceinture le quinze du mois à cause d’une retraite trop maigrichonne. J’y ai vu notre président sur un yacht de milliardaire, au Fouquet’s …

Cette année se termine enfin. Que nous réserve la prochaine. Il y aura des fins de vies, des fins d’histoire d’amour, des faims dans le monde … toujours et encore. Comme l’année précédente, rien ne changera pour les « mal nés ». Le Français continuera à râler sans bouger. Rien de neuf dans ces années deux milles, deux mille neuf année de rien ? Nous ne pouvons pas savoir, certain d’entre nous vont vivre leurs plus belles années, d’autres leurs pires cauchemars. Finalement, la vie est belle pour ça. C’est un jeu, et d’années en années on poursuit la partie.Qui de nous va gagner celle de 2009 ? On ne sera donc jamais des winners ?

allez, extra ball, nouvelle partie, bonne chance à tous !!

 

On ne sera jamais des winners ? dans pilou pensine Winners%20and%20Losers%20in%20Medicare%20Drug%20Benefit

Chez Pilou.

coledepilou.jpg

 

Chez Pilou, on aime son prochain. On aide ses amis, sa famille. On file à bouffer à ceux qui n’en n’ont pas. Chez Pilou, on déteste la cupidité. On crache sur la traîtrise. On se nourrit d’amour et de confiance. Chez Pilou, on s’insurge devant la connerie qui gouverne ce monde. On s’étonne de la petitesse d’esprit de certaines personnes. On en rit souvent. Chez Pilou, on aime manger, boire et baiser. Parfois en même temps. Toujours avec passion. Chez Pilou, on adore écrire, lire et écouter de la musique. On évite la médiocrité télévisuel. On y privilégie le théâtre. Chez Pilou, on pratique l’humour frenchy. On se gausse sur l’humour anglais. On se tord de rire devant l’humour noir. Chez Pilou, on rêve d’Afrique. Son peuple, sa culture. C’est comme ça. Chez Pilou, on mate quelques séries. Dexter, mafiosa, Dr house ou Heroes. Bien au chaud sous la couette. Chez Pilou, on est de gauche. Celle de Jaurès. On déteste les politiciens arrivistes. Chez Pilou, on vibre dans un stade de foot. La vieille enceinte de Nice. de rouge et noir vêtu. Chez Pilou, On passe ses étés allongé dans l’herbe. Au son des cigales. Entre montagne et mer. Chez Pilou, on a les pieds sur terre. Et le coeur en Bretagne. La tête dans les nuages. Chez Pilou, on reste proche de ses ex. On offre son amour à vie. On mourra avec le sourire. Chez Pilou, on a peur de la mort. On craint la maladie. On flippe beaucoup, finalement. Chez Pilou, on sourit souvent. On est hyper poli. Mais pas né de la dernière pluie. Chez Pilou, on doute souvent. On se cherche encore. On trouvera certainement jamais. Chez Pilou, on est sensible. Mais on se soigne, ou plutôt on se blinde. Hélas. Chez Pilou, tout compte fait, on est tout simplement humain. Et chez vous, c’est comment ?

chezpilou.gif

la pensine.

Cette après midi sera réservé au théâtre. Msieur Pilou retourne au théâtre nationale de Nice, il s’y rendra, dorénavant assez régulièrement. Noël approche, ça fout le bourdon. En même temps je suis assez heureux de passer les fêtes avec tous mes neveux et nièces réunis ensemble. On va faire les fous les mômes, héhéhé. Il me vient des envies de printemps ces temps ci. Je me vois bien allongé près de ma petite rivière avec tous mes amis, un pique-nique gargantuesque étalé sur une nappe a fleur. Les enfants qui se baignent, le soleil halant ma peau au rythme méditerranéen. J’aime bien l’hivers, mais pas longtemps. Je ne suis pourtant pas au bout de mes peines, il commence a peine.

J’ai décidé de revenir un peu plus dans l’esprit journal intime sur ce blog. Après tout c’est le but. Déverser tout mon brouillon dans cette pensine et touiller tout ça a feu doux. Point météo, aujourd’hui sur Nice, il fait un temps couvert mais lumineux, un temps blanc (j’appelle ça comme ça, je ne suis pas Laborde). Je dors trop mal ces temps ci. Je n’arrive pas à savoir pourquoi. Mes réveils sont lourds et difficiles. ça me gave. Je me demande si ce n’est pas mes lectures du moment qui me perturbe. Je lis un recueil de lettres de poilus, et croyez moi, ce n’est pas très très joyeux. Mais bon, je ne vais tout de même pas lire Marc Levy sous prétexte que je suis sensible. Il y a une limite à tout.

Bon, il est grand temps à mr pilou de se préparer et de revêtir son apparat d’Aristide Briand et de foncer au théâtre. A plus mes amis …

 

la pensine. dans pilou pensine theatrenational

123

MAUX |
Une voix dans ma tête |
News tunisienne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le routar de sl
| AfricaDelice
| LAURALINE